Un Bon Filhs - La Rampe Tio

Un Bon Filh

Un spectacle hybride entre conférence, théâtre et lecture adapté du recueil « l’Occitan en guerre », lettres de Louis BONFILS à Pierre AZÉMA (août 1914-décembre 1916) aux éditions PULM (Presse Universitaire de la Méditerranée)

Agenda des spectacles

Distribution

ADAPTACION E JÒC : Joan-Lois BLENET e Sergio PERERA
DIRECCION D’ACTOR / COOPERACION ARTISTICA :
Bernadette BOUCHER
Cie LA LOUE REGIA TECNICA e MONDE SONOR : Sergio PERERA
ILLUSTRACIONS :
Camille DORMAN

L’année 2018 aura marqué de nombreuses célébrations autour du centenaire de la “Grande Guerre” pourtant le devoir de mémoire ne peut se réduire à un calendrier commémoratif, des projets ont éclos et sont encore à découvrir, le temps de la RÉFLEXION est venu …

Jean-Louis Blénet, adapte et incarne les correspondances exceptionnelles de Louis Bonfils qui auront attendu un siècle avant d’être éditées : « Un document magnifique et un chef d’œuvre d’écriture, le type de pièce de littérature dont on parcourt les lignes avec une sorte de frisson sacré » d’après Jean-Pierre Cavaillé (chercheur- professeur d’anthropologie historique à l’EHESS.)

Récit d’un poilu du Midi

Le sergent Louis BONFILS dit « Filhon » part à la guerre le 14 août 1914, félibre il est doté d’une plume remarquable et entreprendra une longue correspondance avec son ami et écrivain félibre, Pierre AZEMA.

Ces lettres sont un des rares témoignages rédigés en occitan par un poilu du Midi. Déjouant de fait la censure militaire qui interdisait l’écrit de l’occitan. Louis Bonfils, nous a livré via la poste civile, avec sa liberté de ton et ses descriptions, un reportage « à chaud » en direct des tranchées.

Il a révélé le récit de deux guerres : celui d’un « bon combattant » engagé contre l’ennemi allemand pour sauver la patrie et celui d’« un bon fils du Midi » pour sauver l’honneur des méridionaux face au tribunal militaire.