Folies Vigneronnes

Présentation

Civilisations de la vigne et du vin

Lo vin, lo vin, que n’i a per tot lo monde
Lo blanc sus lo rotge, plus rien ne bouge,
Lo vin, lo vin, que n’i a per tot lo monde
Lo rotge sus lo blanc, et là, tout fout le camp !

La Méditerranée a fait naître une civilisation de la vigne et du vin. Elle lui a donné un dieu, Dionysos, né de la terre et du ciel. Dionysos, dieu de passion plus que de raison. Aicí en païs nòstre, la vigne et le vin ont fait naître un langage, un biais de viure entre los òmes.

Les crises

2000 ans de cycles récurrents pour un vignoble occitan qui peut produire l’excellence ou la piquette, au gré d’une économie menée par les seules lois du profit.

Modernité, progrès : Comme pour l’industrie, le vignoble a su prendre les virages des nouvelles technologies, développement des transports, multiplication des échanges, adaptation au marché. Tout circule, les hommes, les idées, les maladies et les parasites…

Fortunes, misères : Les malheurs des uns font le bonheur des autres. Avec la crise du phylloxéra, certains départements perdent tout leur vignoble, d’autres en profitent pour augmenter leur bénéfice.

Printemps 1907 : le peuple du Midi se retrouve une nouvelle fois pour crier sa détresse face à la mévente du vin, son inquiétude vis-à-vis de la crise viticole et faire entendre sa colère contre les fraudeurs du Nord et les trafiquants de vin. « A mort les fraudeurs, vive le vin naturel ! Tous unis pour sauver notre vigne nourricière ! »

Strass et paillettes

Torna, bolega, e manja e beu,
Roja lo sang, lo fuòc, lo vin,
Crida, canta, viravoleja,
Plaser, amor, ivressa e joia !

Revue populaire qui chante et qui rit, « parada descabestrada« , Folies Vigneronnes fait le choix du cabaret pour retracer les grandes étapes de la viticulture méridionale, depuis l’Antiquité jusqu’aux millésimes d’aujourd’hui. Entre « vergonha » et « fiertat« , l’histoire des hommes et du vin, révélée par les paillettes.

Distribution

  • Ecriture : Bruno Cécillon d’après un texte d’Anne Clément
  • Direction d’acteurs : Gérard Santi
  • Comédiens : Bruno Cécillon, Marie-Pierre Loncan, Christine Chantelouve, Sergio Perera
  • Scénographie, affiche : Daniel Fayet
  • Création musicale : Sergio Perera, Marie-Pierre Loncan
  • Création lumière, régie plateau : Sergio Perera
  • Assistante plateau : Magali Noulin
  • Costumes : Céline Arrufat
  • Diaporama 1907 : Frédéric Petit d’après les photos d’Henri Sallis
  • Conseil artistique magie : Claude Delsol
  • Collaboration artistique : Véronique Valéry
  • Coordination générale : Bruno Cécillon
  • Photographe : Marc Ginot

PresseFiche techniqueDossier pédagogique